En réponse à :

BANQUE DE FRANCE - CSL SATORY (8° de finale)

Publié le dimanche 9 mars 2008 par Eric JAN
(le texte de l'article se trouve sous le formulaire)

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?


ci-dessous le texte de l'article
BANQUE DE FRANCE - CSL SATORY (8° de finale)
Publié le 9 mars 2008  (Mise à jour le 17 mars 2008)

Challenge Kulhmann 8° de finale

Equipe : LANCELLE - GEORGES - CATHERINE - TABOADA - DENNEQUIN - ANCQUETIL - KRAHENBULH - DEMANGEOT - FOURNIER - ZONCA - PIERRE.

Remplacants : PERRINGERARD - HUET - ESTAQUE

Score : mi-temps : 0-0 FINAL : 1-3 après prolongation

Buteur(s) : DEMANGEOT (x3)

3 divisions d’écart, un terrain en herbe, les conditions de départ ne sont pas en notre faveur. François dans son discours d’avant match rappelle l’essentiel à savoir sortir tête haute de cette confrontation indépendamment du résultat.

Le début de la rencontre est sérieux. Les banquiers sont à l’aise techniquement et nous devons faire beaucoup efforts pour les contrer à l’approche du but. Cependant leurs tirs ne sont pas dangereux pour Dada. Nous arrivons à pratiquer un football de bon niveau et nos banderilles en attaque sont de plus en plus intéressantes. D’ailleurs à 2 reprises nous aurions mérité d’obtenir un penalty suite à des interventions très litigieuses dans la surface adverse.
La mi-temps se termine sur un bon 0-0 logique.

La 2ème mi-temps reprend sur le même tempo. La maîtrise technique reste dans le camp des banquiers et la combativité, la vitesse est Satorienne. Sur une action coté gauche, Renato décale ZonZon dans le dos de la défense, il fixe son défenseur et centre à raz terre devant le but, Gaetan bien placé n’a plus qu’à pousser le ballon au fond des filets. Nous menons 1-0.
Ensuite le tournant du match, Benji un peu court, pousse le ballon en touche et à la stupeur générale, l’arbitre lui inflige un 2ème carton jaune synonyme d’exclusion. C’est l’incompréhension. Ce fait de jeu nous affecte et les 30 dernières minutes vont nous paraître longue d’autant que les banquiers en profite pour augmenter le rythme. On subit, Dada est aidé par son poteau droit, les autres occases surtout sur corner sont toutes hors du cadre. Mais à 4 minutes de la fin sur un déboulé coté gauche les banquiers réussissent l’égalisation malgré une 1ère belle intervention de Dada et un ballon touché sur la 2ème frappe. Rageant, l’exclusion revient en mémoire d’autant que l’écart de division sur le papier n’était pas aussi évidente sur le terrain. Et si à 11….

Les prolongations commencent bien, nous arrivons à jouer chez nos adversaires et sur un coup franc, le ballon est bien repris de la tête par Gaetan et son tir lobé finit dans le but suite à une faute de main du gardien. Il semblerait que la réussite revienne de notre coté, enfin.
Les banquiers monopolisent souvent le ballon dans cette 2ème période des prolongations mais on sent que sur les contres nous allons avoir des possibilités. Et c’est le cas à plusieurs reprises. Remy, Yvon ont des situations favorables mais c’est Gaetan qui bien lancé en profondeur par Seb, va marquer le 3ème but. Sur un autre contre Rémy met le ballon au fond des filets mais son but est refusé sur un soit disant hors jeu. C’est vrai que 4-1 aurait fait très lourd pour une DH face à une Excellence réduit à 10.
Dada ira aussi de son arrêt décisif avec 2 belles parades alors que le score n’était que de 2-1

Une victoire finalement méritée et qui fait plaisir à tout le staf. Une belle solidarité, une efficacité devant le but, de la combativité dans les moments un peu plus difficiles. Voilà les ingrédients pour faire une belle et grande équipe.

Une pensée pour Benoit qui n’a pas participé à la rencontre mais qui n’a cessé d’encourager ses partenaires. Bel esprit


calle
calle